824[1]

Ce projet est complexe, nous devons y aller par étape et prouver la capacité d’apporter des solutions pérennes et exploitables. La mise en exploitation d’une machine polyvalente s’impose pour sa viabilité et pour son introduction dans des zones difficiles. Polyvalente pour assurer sur demande des missions ponctuelles mais surtout pour assurer des programmes réguliers de transport fret et passagers dans des zones lagunaires difficiles. Les conditions climatiques réduisent considérablement les capacités annoncées par les fabriquants de machines. (- 30% en moyenne). Le changement des pièces ,le ravitaillement, le prix, la délimitation des stocks est complexe et rédhibitoire. Trop de projets avortent et l »hovercraft en souffre depuis des années parce que trop cher, trop compliqué, projet trop ambitieux. C’est aux fabricants d’en prendre conscience afin que le concept se développe.
Notre démarche se veut lucide, il faut assurer la rentabilité par la fiabilité à tous les niveaux de l’exploitation.
Notre objectif est de faire un exemple, un tremplin qui donnera envie d’aller plus loin en terme de projets plus ambitieux. le potentiel existe, La zone Afrique est une zone intéressante pour beaucoup de raisons,. Le potentiel fluvial est énorme et pas exploité. hélas les contextes politiques sont souvent perturbés ce qui bloque les investisseurs et les entrepreneurs que nous sommes. Je reste confiant cependant sur une évolution favorable dans le futur proche. L’Afrique ne peut rester dans ce marasme. Il faut être prêt demain d’apporter des solutions techniques et commerciales viables.
De part nos compétences et nous alliances nous travaillons sur les solutions futures.
Nous restons vigilants sur l’approche technique mais aussi sur les coûts pour éviter les erreurs trop souvent commises (projets irréalistes, trop onéreux, mal adaptés au pays, aux besoins. Les clients sont demandeurs mais leurs resources faibles, il faut trouver l’adéquation !)
Bref, trouver des compromis techniques et financiers qui permettront de fidéliser la demande et de la développer. Le monde ne s’est pas fait en un jour, l’hovercraft à beaucoup de mal à déjauger. A nous de lui donner la bonne puissance.
Merci à tous ceux qui s’investirons avec nous pour construire le futur.