La flexibilité unique de cet engin représente le moyen de transport de demain.
Sa grande polyvalence lui permet de transporter à la fois du fret et des passagers.
Son grand rayon d’action et sa rapidité le prédispose pour le transport de fret urgent ou sensible, médicaments, unités mobiles de soin, dispensaire….
Le transport de passagers, de scientifiques, VIP, hommes d’affaires, hommes d’état, tour opérateur se fera dans des conditions confortables, rapides et en toute sécurité.
nIl peut être également pour des missions transverses, baliseur pour le mouillage, l’entretien et l’enlèvement des bouées ainsi que pour l’exécution de travaux de construction et d’entretien des aides à la navigation
Il est particulièrement efficace lors d’interventions environnementales.
Compte tenu de la faible pression exercée par le coussin, il n’a pratiquement aucun impact sur les surfaces pratiquées – en comparaison : un humain applique entre ~ 200 et 2000 gr/cm2 selon son allure alors qu’un aéroglisseur applique entre 10 et 40 gr/cm2 selon sa taille et quelle que soit sa vitesse. Ce qui est moins qu’une mouette.

Les aéroglisseurs n’ont aucun élément dans l’eau (pas de carène, pas d’hélice). Ils ne produisent donc aucun bruit subaquatique significatif.

Un aéroglisseur présente une structure « fermée ». Sa coque n’échange rien avec l’eau, aucun fluide n’est mis en circulation avec l’extérieur et, en cas de fuite dans l’appareil, rien ne peut s’en échapper. Les risques de pollutions aquatiques sont donc quasi nuls. L’aéroglisseur ne provoque aucune perturbation dans le milieu subaquatique.
L’aéroglisseur ne provoque quasiment pas de vague de sillage. Cela permet de réduire les risques d’érosion des berges, même à vitesse soutenue. En conséquence, il convient de noter qu’un aéroglisseur est exploitable à bonne vitesse au plus prés des côtes, sans perturber les berges, sans risque pour les hauts-fonds.20130513-205814.jpg