??????????Le transport est un secteur clé pour le développement de la république du Congo. Dans une économie moderne, il joue un rôle prépondérant car il facilite non seulement les échanges entre les agents économiques, mais également il améliore la circulation des personnes, des biens, des idées et des services, ainsi que le raffermissement des liens d’amitié et de fraternité entre les peuples.

 La république du Congo est un pays immense dont plusieurs contrées sont encore enclavées à ce jour.

Afin de les relier aux marchés, il est nécessaire de créer des systèmes de transport adaptés, efficaces et rapides

Le réseau fluvial inter-état représente plus de 2482 km et le réseau fluvial secondaire (Propre à la RC) : Plus de 4884 KM.

Son exploitation aujourd’hui est assurée par des moyens de transport classiques (transport des passagers et du fret)

Il connait hélas actuellement diverses problématiques. Afin d’assurer une navigabilité sécurisée, les tronçons navigables du bassin nécessitent un entretien permanent. La liste des travaux est longue :

Enlèvement des nombreuses épaves, balisage, réduction des méandres, dragage, amélioration des tracés, bancs de sable, snags, méandres, troncs d’arbres, Etc.….

La facture pour remettre en état les voies navigable risque d’être lourde et les délais longs.

De plus, pendant la saison sèche, la navigation rendue intermittente sur certains affluents est un frein considérable au développement des transports par voies fluviales.

 Si la lenteur des déplacements n’est guère un problème pour certaines marchandises, il n’en est pas de même pour le fret urgent, les produits frais et le transport des passagers.

Le ravitaillement de la capitale en produits frais devient une nécessité pour tous. La rapidité de déplacement d’un aéroglisseur peut permettre le ravitaillement en produits frais très rapidement (en deux heures il peut faire plus de 150 kms). Les producteurs peuvent alors écouler leur marchandise qui arrive à la capitale en un temps record.

Il en va de même pour tous les produits particuliers qui doivent être rapidement transportés, pièces mécaniques, produits pharmaceutiques, passagers pressés, etc.…

Avec ce type de transport, l’ensemble du système économique est ainsi dopé. Les producteurs comme les consommateurs trouvent leur compte dans ce système de transport innovant qui ne nuit en aucun cas aux transports traditionnels qui aussi leur place dans le circuit traditionnel.

 Avec l’aéroglisseur, la desserte de l’île Mbamou devient alors possible dans de multiples endroits, jusque dans les terres et les vasières. Les producteurs de cette île trouveront là un formidable moyen de transporter leurs produits frais sur les capitales. De plus, si un éventuel programme touristique sur Mbamou voyait le jour, l’aéroglisseur deviendrait la solution idéale de transport pour alimenter et transporter les touristes. La création d’un aérodrome couteux serait alors inutile.

 L’aéroglisseur, de part son confort d’utilisation, sa fiabilité (sans dégrader l’environnement dans lequel il évolue) est un fabuleux moyen de transport pour faire découvrir les plus beaux sites protégées du pays.